Toits blancs pour toit plat : un choix « vert »

Depuis que l’arrondissement montréalais de Rosemont-La-Petite-Patrie a rendu obligatoire l’utilisation de toiture blanche ou végétalisée pour tous les nouveaux toits plats de l’arrondissement les propriétaires habitant dans d’autres quartiers se demandent s’ils devraient opter pour cette solution plus environnementale. En effet, ces membranes sont très durables et recyclables. De plus, elles absorbent moins la chaleur solaire et réduisent ainsi la surchauffe de l’air extérieur et l’effet d’îlot de chaleur urbain. Les membranes blanches EPDM et TPO peuvent aussi servir d’étanchéité pour la réalisation d’un toit-terrasse, d’un toit-jardin ou d’un toit végétal.

 

Plus durable et plus écologique ? Un toit blanc a une plus longue espérance de vie qu’un produit gris similaire. Quelque soit la nature de la membrane (EPDM, TPO ou élastomère), un toit blanc surchauffe moins lorsqu’il est exposé au soleil et la surchauffe des matériaux est un facteur majeur de vieillissement des membranes.  Parmi les toitures blanches les membranes EPDM sont les plus populaires et les moins coûteuses pour les toitures résidentielles.  Ce sont des produits recyclables et résistants aux rayons ultraviolets. Elles ont une durée de vie de 40 à 50 ans et peuvent ensuite être recyclées.

Des membranes élastomères à paillettes blanches Depuis 2008, il est possible d’avoir des membranes bi-couches de bitume élastomère couvertes de paillettes d’ardoise blanche. Les éclats de pierre ont une forme plate pouvant bien adhérer à la membrane de bitume élastomère. À priori, ces paillettes d’ardoise blanches réfléchissent davantage la lumière que les membranes standard gris pâle cependant on peut se demander quelle couleur aura cette membrane après cinq ans d’usage dans une ville comme Montréal. Les paillettes accrochent bien la poussière, les feuilles, le pollen et autres saletés organiques ou inorganiques flottant dans l’air.

Un toit blanc et végétalisé ? Pour ceux qui désirent végétaliser un toit, l’utilisation d’une membrane blanche sur l’ensemble du toit a deux avantages. D’abord, la membrane blanche réfléchit la lumière permettant une meilleure croissance des plants. Deuxièmement, elle évite de surchauffer l’air ambiant ce qui rend le lieu plus agréable autant pour les plants que pour les humains.  Dans ce cas, le choix d’une membrane lisse comme l’EPDM ou la TPO facilite le nettoyage du toit.

One response to “Toits blancs pour toit plat : un choix « vert »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s